Site destiné aux résidents de France logo Sanofi logo Sanofi
Accueil Menu
Accueil

Prendre en main
son arthrose

L’arthrose est une maladie chronique, qui va évoluer sur plusieurs mois voire plusieurs années. La prise en charge proposée par votre médecin va permettre de soulager vos symptômes, de limiter les conséquences de la maladie dans votre vie quotidienne et de préserver au mieux le fonctionnement de votre genou.
Prendre en main son arthrose, c’est d’abord bien connaître les différents traitements : les médicaments, bien sûr, mais aussi les bonnes habitudes de vie à adopter pour retrouver le mouvement ! Découvrez ici l’ensemble des mesures possibles pour soulager vos douleurs.

Mon bilan

Bilan sur
votre traitement

Prendre en main votre arthrose, c’est respecter soigneusement les prescriptions de votre médecin et le consulter régulièrement pour qu’il puisse adapter la prise en charge à l’évolution de votre maladie. Nous vous proposons ici un bilan pour faire le point sur votre traitement actuel.

Bilan sur
votre traitement

Faites le point sur la prise en charge globale de votre arthrose
et bénéficiez de nos conseils pratiques !

Votre médecin vous a-t-il conseillé de perdre du poids ?

  • L’excès de poids accentue la pression sur les genoux, et les cellules graisseuses sont directement « toxiques » sur votre cartilage, c’est pourquoi il peut être conseillé, si c’est votre cas, de modifier votre hygiène de vie afin de soulager vos articulations. Votre médecin ou un diététicien peuvent vous apporter un vrai soutien et vous proposer un régime adapté pour… prendre en main votre poids !
  • L’excès de poids accentue la pression sur les genoux et les cellules graisseuses sont directement « toxiques » sur votre cartilage, c’est pourquoi il peut être conseillé de modifier son hygiène de vie afin de soulager ses articulations lorsque l’on est en surpoids ou obèse.

Votre médecin vous a-t-il conseillé de perdre du poids ?

Votre réponse :
Notre conseil :

Votre médecin vous a-t-il conseillé de pratiquer une activité physique ?

  • En effet, la pratique d’une activité physique douce, régulière et personnalisée a toute sa place dans la prise en charge de la gonarthrose. Elle permet d’entretenir la mobilité du genou, de renforcer la musculature autour de l’articulation et joue un rôle bénéfique au niveau du cartilage. Votre kinésithérapeute vous sera d’une grande aide pour rééduquer votre genou. Sur ce site, vous trouverez également des conseils pour trouver une activité physique adaptée à votre mode de vie.
  • La pratique d’une activité physique douce, régulière et personnalisée a toute sa place dans la prise en charge de la gonarthrose. Elle permet d’entretenir la mobilité du genou, de renforcer la musculature autour de l’articulation et jour un rôle bénéfique au niveau du cartilage. N’hésitez pas à en parler à votre médecin et à votre kinésithérapeute. En savoir plus sur les bienfaits de l’activité physique en cas d’arthrose.

Votre médecin vous a-t-il conseillé de pratiquer une activité physique ?

Votre réponse :
Notre conseil :

Votre médecin vous a-t-il prescrit des aides techniques
(genouillères, semelles, cannes…) ?

  • Dans l’arthrose du genou, les aides à la marche peuvent soulager les douleurs et font partie intégrante de la prise en charge. Il s’agit essentiellement des genouillères, des cannes, voire des semelles adaptées.
  • Dans l’arthrose du genou, les aides à la marche peuvent soulager les douleurs et font partie intégrante de la prise en charge. Il s’agit essentiellement des semelles adaptées, des genouillères et des cannes. Parlez-en à votre médecin.

Votre médecin vous a-t-il prescrit des aides techniques
(genouillères, semelles, cannes…) ?

Votre réponse :
Notre conseil :

Votre médecin vous a-t-il prescrit des médicaments antidouleur
ou anti-inflammatoires ?

  • La prise en charge de la douleur est capitale en cas d’arthrose du genou. En effet, en plus d’être désagréable, la douleur peut diminuer votre mobilité et votre autonomie. Il faut donc dire « non » à la douleur en prenant les médicaments antidouleur ou anti-inflammatoires aux doses et aux horaires prescrits par votre médecin.
  • Si vous ressentez des douleurs, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, qui pourra vous prescrire des médicaments adaptés. En effet, la prise en charge de la douleur est capitale en cas d’arthrose du genou. En plus d’être désagréable, la douleur peut diminuer votre mobilité, votre autonomie. Dites « non » à la douleur !

Votre médecin vous a-t-il prescrit des médicaments antidouleur
ou anti-inflammatoires ?

Votre réponse :
Notre conseil :

Votre médecin vous a-t-il prescrit des infiltrations de corticoïdes ?

  • Si vous avez déjà reçu des injections intra-articulaires de corticoïdes, c’est que votre médecin a estimé que vous n’étiez pas suffisamment soulagé(e) par les médicaments antidouleur classiques ou que votre arthrose était très inflammatoire.
  • Les infiltrations de corticoïdes au sein du genou peuvent être proposées par votre médecin en cas de douleurs importantes qui ne sont pas suffisamment soulagées par les médicaments antidouleur et les médicaments anti-inflammatoires (AINS) ou en cas d’inflammation sévère de l’articulation.

Votre médecin vous a-t-il prescrit des infiltrations de corticoïdes ?

Votre réponse :
Notre conseil :

Votre médecin vous a-t-il prescrit une viscosupplémentation ?

  • La viscosupplémentation, c’est-à-dire l’injection au sein de l’articulation de viscosuppléments, permet de « lubrifier » celle-ci et donc de favoriser le mouvement et de soulager les symptômes sur la durée.
  • La viscosupplémentation, c’est-à-dire l’injection au sein de l’articulation de viscosuppléments, permet de « lubrifier » celle-ci et donc de favoriser le mouvement et de soulager les symptômes sur la durée. En avez-vous parlé avec votre médecin ?

Votre médecin vous a-t-il prescrit une viscosupplémentation ?

Votre réponse :
Notre conseil :

Votre médecin vous a-t-il parlé de chirurgie ?

  • Quand les conseils d’hygiène de vie et le traitement médicamenteux ne suffisent plus à soulager correctement les douleurs et la gêne occasionnée par l’arthrose, une chirurgie peut être envisagée. Le type de chirurgie dépend le plus souvent de votre âge, il s’agit généralement de remplacer tout ou partie de l’articulation par une prothèse.
  • Quand les conseils d’hygiène de vie et le traitement médicamenteux ne suffisent plus à soulager correctement les douleurs et la gêne occasionnée par l’arthrose, une chirurgie peut être envisagée. Le type de chirurgie dépend le plus souvent de votre âge, il s’agit généralement de remplacer tout ou partie de l’articulation par une prothèse.

Votre médecin vous a-t-il parlé de chirurgie ?

Votre réponse :
Notre conseil :
En savoir plus Recommencer
Sources :
- « Soigner l'arthrose » du Dr Laurent Chevallier et Dr Danielle Verdié-Petibon. Fayard. 2004. 286 p.
- Jordan KM et al. EULAR Recommendations 2003: an evidence based approach to the management of knee osteoarthritis: Report of a Task Force of the Standing Committee for International Clinical Studies Including Therapeutic Trials (ESCISIT). Ann Rheum Dis. 2003 ; 62 : 1145-55.
- Sanchez K et al. Prises en charge non pharmacologiques et non chirurgicales de l’arthrose : orthèses, exercices. Presse Med. 2010; 39: 1172–79.
- Sellam J, Berenbaum F. L’arthrose est-elle une maladie métabolique. Revue du Rhumatisme, 2013 ; 80 : 547-52.
- Site internet Rhumato.info. Page « Recommandations 2003 de l'EULAR pour le traitement de la gonarthrose ». Disponible sur : http://www.rhumato.info/fiches-pratiques2/148-arthrose/1701-eular-gonarthrose

La prise en charge de la gonarthrose

La prise en charge de la gonarthrose

Il n’existe pas aujourd’hui de traitement susceptible de guérir à proprement parler l’arthrose. Pour autant, elle n’est pas une fatalité, car une prise en charge efficace permet de soulager la douleur, de réduire la raideur, d’améliorer la mobilité et la stabilité de l’articulation. En d’autres termes, l’objectif de la prise en charge est double : limiter les douleurs et retrouver le mouvement !

Pour cela, il faut être observant, c’est-à-dire qu’il faut respecter soigneusement les conseils et les prescriptions de votre médecin. Vous devez également vous impliquer personnellement dans la prise en charge, car l’arthrose ne se traite pas qu’avec des médicaments : des nouvelles habitudes de vie sont à adopter.

Voici les 7 points clés de la prise en charge de la gonarthrose.
  • Perdre du poids

    Aujourd’hui, tous les experts s’accordent pour dire que l’excès de poids est l’ennemi des articulations, notamment du genou ! Saviez-vous que pour chaque kilo en trop, le genou supporte en contrainte l’équivalent de 4 kilos ?

    De plus, il est aujourd’hui reconnu que la graisse est capable de libérer dans le sang des substances qui vont favoriser l’inflammation au niveau des genoux ou des autres articulations et favoriser l’apparition de l’arthrose et des douleurs.

    Les bénéfices de la perte de poids sur votre genou seront importants. Les études montrent que des programmes visant à réduire le poids des patients atteints d’arthrose du genou permettent de :
    • soulager l’articulation,
    • diminuer les douleurs,
    • améliorer la mobilité du genou.

    En général, il est conseillé de manger plus sainement, de limiter l’apport en graisses et en sel, de consommer au moins 5 portions de fruits et de légumes par jour et de réduire la taille des portions.
    Les repères de consommation du PNNS (Programme National Nutrition Santé) peuvent être une bonne base pour manger mieux. Vous pouvez vous en inspirer.

    Voir le détail des recommandations nutritionnelles.

    Télécharger le PDF

    Sources :
    - « Mieux vivre avec une arthrose » du Dr Agnès Chabot. Arnaud Franel. 2003. 79 p.
    - Fernandez L. EULAR recommendations for the non-pharmacological core management of hip and knee osteoarthritis. Ann Rheum Dis. 2013 ;72 (7) : 1125-35.
    - Programme National Nutrition Santé. La santé en mangeant et en bougeant. Le guide nutrition à partir de 55 ans. Septembre 2006.
    - Messier SR et al. Weight Loss Reduces Knee-Joint Loads in Overweight and Obese Older Adults With Knee Osteoarthritis. Arthritis & Rheumatism, 2005 ; 52 (7) : 2026-32.
    - Sellam J, Berenbaum F. L’arthrose est-elle une maladie métabolique. Revue du Rhumatisme, 2013 ; 80 : 547-52

Préparer sa consultation avec le médecin

Préparer sa consultation avec le médecin

Cette fiche est à remplir avant chaque consultation chez le médecin. Elle vous permettra d’éviter d’oublier d’évoquer avec lui les événements liés à votre arthrose qui se sont passés depuis votre dernière rencontre.

Télécharger la fiche en PDF Télécharger la fiche en PDF

Cette fiche est à remplir avant chaque consultation chez le médecin. Elle vous permettra d’éviter d’oublier d’évoquer avec lui les événements liés à votre arthrose qui se sont passés depuis votre dernière rencontre.

Page suivante : Bouger avec l'arthrose
ATTENTION,
VOUS AVEZ CHOISI DE QUITTER LE SITE RETROUVERLEMOUVEMENT.FR pour accéder au site :
url du site

Ce lien est fourni à titre informatif uniquement.
Sanofi ne peut être tenu responsable du contenu de ce site externe.

Votre navigateur n'est pas compatible
La version de votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités offertes par le site retrouverlemouvement.fr

Nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur et à utiliser l'un des navigateurs suivants :

- Chrome (version 44 et supérieures)
- Firefox (version 39 et supérieures)
- Internet Explorer (version 11 et supérieures)
- Opéra (version 30 et supérieures)